Economy

Focus Bilan Oléicole 2018-2019

Est une campagne oléicole exceptionnelle de point de vue production d’olive. La campagne oléicole actuelle se démarque par un nouveau record de production des olives, qui de l’ordre de 2.000.000 tonnes d’olives, soit une hausse de 42 % par rapport à la moyenne de production des olives des cinq dernières années

Noureddine Ouazzani

Focus Bilan Oléicole 2018-2019

Cette année est caractérisée par une grande production dans les oliveraies non irriguées qui a atteint dans certains bassins de production une moyenne de 6-8 tonnes/ha. Certes, que la campagne de cette année a été caractérisée par un retard de maturité et des teneurs qui n’ont pas dépassé 12,5-14 % vers le 20 décembre en comparaison avec des teneurs 18-20 % pour la même période l’année dernière. Ce n’est que vers la fin de décembre-début Janvier, qu’on a commencé à atteindre des rendements en huile normales pour la variété Picholine marocaine. Ce rendement a affecté la production d’huile prévue. Je pense qu’on doit revoir à la baisse les prévisions du début de campagne et on sera aux alentours de 170-180.000 tonnes d’huile.

Pour cette année, le litre d’huile  d’olive se négocie en détail, au niveau des moulins à huile, entre 25 à 30 Dh/litre. L’an dernier, il était plus de 40 Dh/litre. Cette baisse de prix s’explique par l’importance de la production de cette année. Cependant, depuis un mois, on assiste à une stabilisation du prix de l’huile Extra-Vierge entre 28 à 32 DH/litre sur le marché du gros en vrac. L’absence de précipitation, depuis le lancement de la campagne de récolte, et d’attaques de la mouche ont eu un impact favorable sur la qualité de l’huile d’olive produite. 

Il convient de signaler que les performances de production de cette année sont les premiers résultats de la stratégie du Plan Maroc Vert, qui a favorisé l’augmentation de la superficie destinée à cette culture. De même, le secteur a été modernisé et la qualité du produit ainsi que son positionnement pour l'exportation se sont améliorés, en particulier ceux destinés au marché américain. Certes qu’elles étaient favorisées par les bonnes conditions climatiques, en particulier le froids des mois de décembre janvier, février 2018. 

Photo: Arc de Triomphe, Volubilis

Subscribe to
our newsletters