Editorial

Les secteur de l'huile d'olive marocain

Noureddine Ouazzani

Cette année les secteur de l'huile d'olive marocain soufre des conséquences de la sécheresse et l'absence de pluie surtout depuis septembre. Donc, nos estimations sont révisées à la baisse. On prévoit 80.000 Tonnes d'huile d'olive au lieu des estimations de septembre sui ont fait état d'une prévision de 120.000 tonnes d'huile.

Depuis 2004, le Maroc a fait un grand saut qualitatif considérable dans l'amélioration de la qualité de l'huile d'olive. Ceci a été possible grâce à la modernisation de l'outil de trituration et surtout le développement de projets intégrés de production d'huile d'olive (des projets de 200 ha à 1000 ha) et la création de 40 coopératives oléicoles avec des unités de trituration d'une capacité de trituration de 100 tonnes/jour.

Par ailleurs le maroc a ctualisés ses normes de qualité de l'huile d'olive selon les normes du COI et cela depuis Janvier 2015. Ainsi, depuis 2007, les professionnels marocains ont donné plus importance à l'amélioration du profil sensoriel de leurs huiles qui a commencé a été reconnue au niveau international (Cf les prix obtenus par les huiles marocaines au niveau international).

Actuellement, on compte 4 groupes de panels au niveau national reconnus par le COI (liste des jurys du COI. En plus, au niveau de l'Agro-pôle Olivier, il y a un jury international présidé par Franca Camurati.

Subscribe to
our newsletter